HOMMAGE A GIL SCOTT HERON

 PAR
LA CIE ARTANIAK

 Difficile de rendre hommage à Gil Scott-Heron sans contredire la profonde humilité avec laquelle lui-même décrivait son parcours. De son vivant déjà, le poète refusait l’étiquette "d’inventeur du rap" qui était devenu presque indissociable de son nom. Dans un texte de novembre 1998 intitulé « Words are for the Mind », il annonçait refuser le titre et nommait ceux qui l’avaient inspiré. On voyait en lui un créateur, lui se rêvait en passeur. Son travail de romancier, de poète, de chanteur et d’activiste politique a opéré la jonction entre la fureur révolutionnaire des années du « Black Power » et les rafales de rimes sarcastiques du hip-hop. 

J’ai commencé par écouter les dernières musiques de Gil Scott Heron, qui sont aujourd’hui le coeur de ce projet.

Ces œuvres ne pouvaient plus me quitter,

ma curiosité à comprendre n’était basée que sur mon émotion et la manière dont elle traversait mon corps...

Je voulais comprendre ce que j’entendais,

ce qui pouvait vibrer dans ma conscience jusqu'à mes orteils et qui me pourchassait.

Par la suite j’ai entrepris de longues recherches sur les travaux et la vie de Gil Scott Heron.

J'appris beaucoup de cet être empli de richesses et de complexité. 

Je découvris alors mon lien avec ses œuvres, ma sensibilité, celle que je vivais au travers de ses mots,

celle que je voulais exprimer, crier et partager.

Lorsque l’on découvre qu’un tel artiste est passé entre nos filets,

on ne peut que se laisser emporter par l’être et l’art qu’il défendait.

 

En attendant la création complète dédiée à la vie de Gill Scott Heron,

je me décide à mettre en image le mouvement qui me vient naturellement en écoutant sa voix.

Simple et déterminante, seule la chorégraphie est maître du jeu.

Emelyne Baulande

Chorégraphie et mise en scène: Emelyne Baulande

Interprètes: N.Petershmitt, A.Olympieff, E.Baulande

Réalisation: R.Bnoukian

Crédits photos:Ju Mc Mah

Bodypainting: F.Pupier

Lumières: J.M Martinez

Montage musique: S.Baulande, E.baulande

Costumes: E.Baulande

Lieux de tournage: Le Yard

Lieux de résidences: Cie Propos, La maison des associations du 4eme, Le croiseur